» L’Agriculture d’ici » Partager
 


Partager
 
 
 
 

Agrotourisme et diversification

 

Un intérêt majeur pour les agriculteurs

L’agrotourisme est une activité innovante qui se développe depuis plus de 10 ans. Nécessaire parfois pour soutenir le revenu agricole, cette démarche a surtout pour vocation la diversification des exploitations agricoles qui deviennent dès lors les ambassadrices d’une agriculture durable et responsable, enracinée dans les territoires. En Haute-Garonne, l’agrotourisme dispose de structures de qualité avec principalement le réseau « Bienvenue à la Ferme » et les « Gîtes de France ». L’appartenance à ces deux réseaux suppose le respect de chartes de qualité et de normes techniques. A travers l’Association Agriculture et Tourisme, la Chambre d’Agriculture propose un soutien technique et une animation pour permettre le développement du tourisme vert en Haute-Garonne.

« Bienvenue à la Ferme » : un retour aux traditions

« Bienvenue à la Ferme », réseau leader en matière d’agrotourisme compte 120 adhérents dans le département. Il vise essentiellement à satisfaire aux attentes des consommateurs en terme d’authenticité, à faire connaître le métier d’agriculteur et la réalité de l’activité agricole, à valoriser les produits des exploitations et les savoir-faire des agriculteurs, enfin, à préserver le patrimoine agricole et rural. Fidèle à ces valeurs, le réseau haut-garonnais propose des animations de loisirs (fermes pédagogiques et découvertes, fermes équestres et fermes de chasse), un hébergement à la ferme (campings en ferme d’accueil) et la dégustation de produits authentiques et savoureux grâce aux fermes auberges, aux goûters et aux produits à la ferme. Aujourd’hui, l’agglomération toulousaine dynamise cette filière agrotourisme par le nombre important de consommateurs potentiels.

 
 

 

Agriculture périurbaine

 

L’extension de le ville au détriment des terres agricoles...

Avec ses 400.000 hectares, dont 250.0000 sont à usage agricole, et une population d’un million de personnes, l’aire urbaine toulousaine (342 communes) dépasse largement le territoire strict de l’agglomération. Cet étalement urbain, réalisé au détriment des espaces agricoles, entraîne, depuis une dizaine d’années, une forte pression sur les prix du foncier. Il peut, à terme, remettre en cause, sur des pans entiers du territoire, la présence de l’agriculture.

…provoque des effets spéculatifs

Dans l’agglomération toulousaine, qui accueille 19.000 nouveaux habitants par an et qui voit disparaître 10 à 15 agriculteurs chaque année, l’enjeu est de taille : en moyenne le mètre carré de terre agricole coûte 50 centimes d’€, contre minimum 20 €pour un mètre carré destiné à l’urbanisation. En dix ans le prix des terrains agricoles a été multiplié par 3,8 contre une moyenne de 2,3 au niveau national.

Préserver l’espace agricole

La pérennité des espaces agricoles constitue dès lors une des principales préoccupations des politiques publiques d’aménagement du territoire et des élus professionnels agricoles. Ces derniers font notamment entendre leurs voix au sein des 4 SCOT (Schéma de cohérence territoriale) actuellement en cours d’élaboration sur l’aire urbaine toulousaine et qui permettront de délimiter les terres à vocation agricole. D’autres outils de planification comme les ZAP (Zones Agricoles Protégées), les Périmètres d’Aménagement des espaces agricoles et naturels périurbains (PAEN) permettraient eux aussi à terme d’assurer la préservation des espaces agricoles et de rendre compatible agriculture et urbanisme. Pour l’instant, les PLU (Plan local d’urbanisme) et les POS (Plan d’occupation des sols) sont les seuls cadres légaux.

Faire de l’agriculture une chance pour la ville

L’agriculture offre à la ville des paysages entretenus et variés, un environnement naturel agréable, un formidable patrimoine culturel. À chacun, agriculteur et citadin, de faire de cette proximité mutuelle une source de rencontre entre ville et campagne. Illustrations…

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Contact Presse     |    Se connecter