» La Chambre d’Agriculture » Une politique
 


Une politique

 

La Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne est un établissement public dirigé par des élus professionnels, chargé de représenter les intérêts agricoles et ruraux du département. Elle est le porte-parole de tous les acteurs de la profession auprès de l’Etat et intervient en qualité d’expert auprès des agriculteurs et des collectivités pour conduire des missions en faveur du développement agricole, de la promotion des hommes, des entreprises et des territoires.

Au travers de ses Collèges et de ses membres élus, la Chambre d’Agriculture représente toute la diversité agricole et rurale du département : exploitants, anciens exploitants, propriétaires fonciers, forestiers, coopératives, salariés de la production, salariés d’organismes, syndicalisme, banques, caisses d’assurance et de mutualité, groupements professionnels.

L’Assemblée, composée de 44 membres, élus au suffrage universel tous les 6 ans, se réunit au minimum 2 fois pas an en session. Elle définit les grandes orientations départementales de l’agriculture et donne les priorités d’action de la Chambre d’Agriculture.

Le Président dirige et représente la Chambre d’Agriculture tandis qu’un Bureau, composé de 11 membres aux compétences variées se réunit une fois pas mois pour l’assister dans sa mission.

Le Directeur général et son équipe de 82 salariés sont chargés de mettre en œuvre la politique agricole et les actions arrêtées par l’Assemblée des élus.

Le réseau des Chambres d’Agriculture françaises en chiffres

- 94 Chambres départementales d’Agriculture,
- 13 Chambres régionales d’Agriculture,
- L’Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture,
- 4.200 élus,
- 8.200 salariés,
- 620 millions d’€ de budget consolidé.

Notre budget

La Chambre d’Agriculture gère un budget de près de 6 millions d’euros dont les ressources sont constituées par l’impôt sur le foncier non bâti, représentant 66% des recettes, des subventions (CASDAR, Agence de l’Eau, UE, Ministère, etc.), des programmes régionaux, de la formation et des prestations de services individuelles, à hauteur de 3%.Les dépenses, comme pour tout organisme de services, sont essentiellement composées des charges de personnel et des frais de fonctionnement.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Contact Presse     |    Se connecter